War without mercy in Yemen ~ French and English

The Saudi-American war against Yemen, led by a coalition of the richest Gulf monarchies (Saudi Arabia, Qatar, UAE, Bahrain, Kuwait, etc. along with their servants like Egypt and Morocco) against the poorest Arab country, enters its fourth month. According to the United Nations, it has killed ​​more than 3,100 and wounded 15,000, displaced 1 million and created 245,000 refugees, and created an unprecedented humanitarian crisis which the United Nations has declared to be on the level of maximum humanitarian alert. Ruthless and indiscriminate strikes target all civilian infrastructure, up to residential areas, markets, granaries, water tanks, hospitals, schools, mosques, and evenarchaeological remains and tombs – which recalls that the destructive ideology of the Islamic State takes its roots in Saudi Arabia – without sparing civilian convoys fleeing violence. A merciless siege has been imposed in Yemen, a country which imports 90% of its food, and Relief Organizations are prevented from delivering supplies to the country, and even see their workers targeted while providing humanitarian assistance. More than 21 million people (80% of Yemen’s population) are without adequate access to staples and essential services such as food, clean water, medical care, electricity and fuel. Already, it appears that Saudi Arabia has used unconventional weapons (cluster munitions, and perhaps even chemical weapons) and has committed war crimes and perhaps even crimes against humanity.

mother and child

However, this war remains largely ignored by the mainstream media, both in the West and in the Arab-Muslim world (with the exception of Iran and the media close to Hezbollah in Lebanon). The US sponsors this illegal and criminal military intervention that they provide full support for, putting all their resources at the service of the Gulf monarchies who have acquired the most modern weapons to the tune of $115 billion for the single year 2014: they can therefore destabilise the region without sending their armed forces, conforming to the Obama no-boots-on-the-ground doctrine that favours proxy wars. It is the same for the other NATO member countries – United Kingdom, France, etc., which is not surprising coming from the supporters and apologists of terrorism in Syria. Regarding Riyadh, Wikileaks has recently unveiled the procedure of Saudi censorship of the entire Arab world, between corruption and intimidation. All these actors provide direct support to Al Qaeda and to the Islamic state, which has appeared on the Yemeni scene and is now on the border of Saudi Arabia, their long-time goal. The Saudi blindness seems to know no bounds.

sanaa old city

The Saudi assault was not to repel an alleged advance of Iran and/or Shiism, but to break the attempts towards independence of this country that historically has been a vassal of Riyadh. So far, this war has not realised any of its stated objectives. On the contrary, the Yemeni resistance has taken hold of most major Yemen cities, and it takes more and more initiative by carrying the war into the territory of Saudi Arabia, bombing its border towns and attacking its military bases and convoys, and causing dozens of casualties among the Saudi forces – of which the extent of the losses is inviolable military secret. Moreover, the attacks resulted in uniting the country – the regular armed forces of former President Ali Abdullah Saleh, Houthi rebels and other popular committees – behind the slogan “Death to the House of Saud”, an unprecedented development in the Middle East, and revealed both the barbarism of the Wahhabi regime and its vulnerability and powerlessness on the purely military field. Held in check despite the benefit of the steady stream of Western weaponry, Riyadh already sees its influence wane in the Middle East.

2000-810x573

In a message to the combatants dated 1st July 2015 – that evokes those of Hassan Nasrallah to Hezbollah fighters during the 2006 war –, Abd-al-Malik al-Houthi, head of the Yemeni resistance, denounced the collusion of the Washington-Tel Aviv-Riyad Axis, denouncing the war and the siege imposed in Yemen as even more barbaric than the Israeli crimes in Gaza. He agrees with the analysis of the Secretary General of Hezbollah, Hassan Nasrallah, who recalled that even the Zionists did not have a systematic policy of targeting hospitals, tombs and archaeological remains. Abd-al-Malik al-Houthi brandished nothing less than the slogan of the holy war against the cradle of Islam, equated to the “devil’s horn”, which is, according to a famous prophetic tradition, an evil heresy called to arise in the Najd region – where Wahhabism emerged. Again, this is an unprecedented development: Saudi Arabia, which, since March 2015, broke with its policy of underground action and now acts without cover, has never been so violently shaken.

Riyadh is now in an impasse: its air campaign is a bitter failure, as was predictable given the six previous offensives since 2004 by the forces of President Saleh (yesterday supported by Saudi Arabia and now allied with the Houthi rebels), which all ended up in a failure, as well as the Israeli experiences in Lebanon and Gaza, which constitutes the perfect model of the Saudi aggression. As for the option of a ground operation, all data indicates that it would be absolutely disastrous and would end with a rout of Saudi forces. But there is no question for the House of Saud, blinded beyond any possible return, of accepting a cease-fire that would be a victory for Yemen; rather it must continue this fanatic war of terror at all costs, by torpedoing all attempts of agreement or truce, at the risk of rushing towards the abyss. As for the forces of the Yemeni resistance, they are far from having exhausted all their possibilities, and multiply the incursions into enemy territory. They could even question its territorial integrity by claiming Yemeni provinces formerly annexed by Saudi Arabia. And as a last resort, they could close the strategic Strait of Bab al-Mandeb – which they are quite capable of –, one of the largest global maritime passages, especially for hydrocarbons, which would have severe global repercussions. If, like Syria, Iraq and Libya, Yemen is threatened with disintegration, Saudi Arabia itself is now on the way to becoming destabilised, and even dismantling.

Will the Saudi crusade push into the Axis of Resistance a new country, Yemen – about which Hassan Nasrallah declared that the awakening and resistant spirit of its people were such that he could without hesitation send 100,000 or 200,000 men to fight Israel? Whatever the case may be, already the Ansarallah movement has reached the extent of a new Hezbollah, and the Saudi war is doomed to failure. It announces with certainty the inevitable fall of the House of Saud, whose Wahhabi ideology and foreign policy have been the cancer of Islam and of the Arab world for decades, and ultimately, the end of the US-Israeli hegemony in the Middle East. More than one of the region’s peoples will rejoice.

****************************************************

La guerre Saudo-américaine contre le Yémen, menée par une coalition des plus riches monarchies du Golfe (Arabie Saoudite, Qatar, Emirats, Bahreïn, Koweït, etc., assistés de leurs serviteurs tels que l’Egypte et le Maroc) contre le plus pauvre des pays arabes, entre dans son quatrième mois. Selon l’Organisation des Nations Unies, elle a fait plus de 3 100 morts et 15 000 blessés, 1 million de déplacés et 245 000 réfugiés, et elle a créé une crise humanitaire sans précédent pour laquelle l’ONU a décrété le niveau d’alerte humanitaire maximal. Des frappes impitoyables et indiscriminées ciblent l’ensemble des infrastructures civiles, jusqu’aux quartiers résidentiels, marchés, greniers, réservoirs d’eau, hôpitaux, écoles, mosquées, et même les vestiges archéologiques et tombeaux – ce qui rappelle que l’idéologie destructrice de l’Etat Islamique prend bien ses racines en Arabie Saoudite –, sans épargner les convois de civils fuyant les violences. Un état de siège impitoyable est imposé au Yémen, un pays qui importe plus de 90% de ses produits alimentaires, et même les organisations humanitaires se voient interdire de délivrer leur aide au pays, et voient même leurs agents pris pour cible durant leurs interventions. Plus de 21 millions de personnes (soit 80% de la population du Yémen) sont privées d’un accès suffisant aux denrées et services de première nécessité – nourriture, eau potable, soins médicaux, électricité et fuel. D’ores et déjà, il apparaît que l’Arabie Saoudite a utilisé des armes non conventionnelles (armes à sous-munition, voire armes chimiques) et s’est rendue coupable de crimes de guerre voire de crimes contre l’humanité.

Cependant, cette guerre reste largement ignorée des médias mainstream, tant en Occident que dans le monde arabo-musulman (à l’exception de l’Iran et des médias proches du Hezbollah au Liban). Les Etats-Unis parrainent cette intervention militaire illégale et criminelle à laquelle ils apportent un soutien total, mettant tous leurs moyens au service des monarchies du Golfe qui ont acquis les armements les plus modernes à hauteur de 115 milliards de dollars pour la seule année 2014 : ils peuvent ainsi déstabiliser la région sans envoyer leurs forces armées, conformément à la doctrine Obama. Il en va de même pour les autres pays membres de l’OTAN – Royaume-Uni,France, etc., ce qui n’est guère étonnant de la part de soutiens et d’apologistes du terrorisme en Syrie. Du côté de Riyad, Wikileaks vient de dévoiler le mode opératoire de la censure saoudienne sur l’ensemble du monde arabe, entre corruption et intimidation. Tous ces acteurs apportent un soutien direct à Al-Qaïda ainsi qu’à l’Etat Islamique, qui a fait son apparition sur la scène yéménite et se trouve maintenant à la frontière de l’Arabie Saoudite, son objectif de longue date. L’aveuglement saoudien ne semble pas connaître de limites.

L’agression saoudienne visait non pas à repousser une prétendue avancée de l’Iran et/ou du chiisme, mais à briser les velléités d’indépendance de ce pays historiquement vassal de Riyad. Jusqu’à présent, cette guerre n’a réalisé aucun de ses objectifs annoncés. Au contraire, la Résistance yéménite s’est emparée de la plupart des grandes villes du Yémen, et elle prend de plus en plus l’initiative en portant la guerre dans le territoire même de l’Arabie Saoudite, bombardant ses villes frontalières et attaquant ses bases et convois militaires, et faisant des dizaines de victimes parmi les forces saoudiennes – dont l’étendue des pertes est un secret militaire inviolable. Bien plus, cette agression a eu pour résultat d’unir le pays – forces armées régulières de l’ancien Président Ali Abdullah Saleh, rebelles Houthis et autres Comités populaires – derrière le slogan « Mort à la Maison des Saoud », un développement sans précédent au Moyen-Orient, tout en révélant à la fois la barbarie du régime Wahhabite, sa vulnérabilité et son impuissance sur le terrain proprement militaire. Tenu en échec malgré l’avantage conféré par le flot continu d’armements occidentaux, Riyad voit déjà son influence décroître au Moyen-Orient.

Dans un message aux combattants daté du 1er juillet 2015 – qui évoque ceux de Hassan Nasrallah aux combattants du Hezbollah durant la guerre de 2006 –, Abd-al-Malik al-Houthi, le chef de la Résistance yéménite, a dénoncé la collusion de l’Axe Washington-Tel Aviv-Riyad, dénonçant la guerre et le siège imposés au Yémen comme plus barbares encore que les crimes israéliens à Gaza. Il rejoint sur ce point l’analyse du Secrétaire Général du Hezbollah, qui a rappelé que même les sionistes n’avaient pas une politique de ciblage systématique des hôpitaux, des tombeaux et des vestiges archéologiques. Abd-al-Malik al-Houthi a brandi rien moins que le slogan de la guerre sainte contre le berceau de l’Islam, assimilé à la « corne du diable », qui est, selon une fameuse tradition prophétique, une hérésie malfaisante appelée à surgir de la région du Najd – d’où a émergé le Wahhabisme. Encore une fois, c’est là un développement sans précédent : jamais l’Arabie Saoudite, qui, depuis mars 2015, a rompu avec sa politique d’actions clandestines et agit maintenant à découvert, n’avait été si violemment ébranlée.

Riyad est maintenant dans une impasse : sa campagne aérienne se solde par un échec cuisant, comme le laissaient prévoir les six offensives précédentes menées depuis 2004 par les forces du Président Saleh (hier soutenu par l’Arabie Saoudite, et aujourd’hui allié des rebelles Houthis), qui ont toutes échoué, de même que les expériences israéliennes au Liban et à Gaza, qui en constituent le parfait modèle. Quant à l’option d’une opération terrestre, toutes les données indiquent qu’elle serait absolument désastreuse et ne pourrait se terminer que par une déroute des forces saoudiennes. Mais pas question pour la Maison des Saoud, aveuglée au-delà de tout retour possible, d’accepter un cessez-le-feu qui constituerait une victoire pour le Yémen ; plutôt poursuivre cette guerre de terreur forcenée à tout prix, en torpillant toutes les tentatives d’accord ou de trêve, quitte à se précipiter vers l’abîme. Les forces de la Résistance yéménite, quant à elles, sont loin d’avoir épuisé toutes leurs possibilités, et multiplient les incursions à l’intérieur du territoire ennemi, dont ils pourraient même remettre en question l’intégrité territoriale en revendiquant des provinces yéménites anciennement annexées par l’Arabie Saoudite. Voire, en dernier recours, fermer le détroit stratégique de Bab al-Mandeb – ce dont la Résistance est tout à fait capable –, l’un des plus importants passages maritimes mondiaux, notamment pour les hydrocarbures, ce qui aurait de graves répercussions à l’échelle mondiale. Si, à l’exemple de la Syrie, de l’Irak et de la Libye, le Yémen est menacé de désintégration, l’Arabie Saoudite même est aujourd’hui en voie de déstabilisation voire de démantèlement.

La croisade saoudienne fera-t-elle entrer dans l’Axe de la Résistance un nouveau pays, le Yémen – au sujet duquel Hassan Nasrallah déclarait que l’éveil et l’esprit résistant de son peuple étaient tels qu’il pourrait envoyer sans hésiter 100 000 ou 200 000 hommes pour combattre Israël ? Quoi qu’il en soit, d’ores et déjà, le mouvement Ansarallah prend l’ampleur d’un nouveau Hezbollah, et la guerre saoudienne est vouée à l’échec. Elle annonce très certainement la chute inévitable de la Maison des Saoud, dont l’idéologie Wahhabite et la politique extérieure constituent le cancer de l’Islam et du monde arabe depuis des décennies, et, à terme, la fin de la domination américano-israélienne au Moyen-Orient. Plus d’un peuple de la région pourra s’en réjouir.

US-Saudi War on Yemen: Abdel-Malik al-Houthi’s Message to the Yemeni Resistance (English Subtitles)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

Louange à Dieu, Seigneur des Mondes, et que les Salutations de Dieu soient sur le Sceau de Ses Prophètes, Muhammad b. Abdillah, ainsi que sur sa noble et pure famille, et que Dieu agrée ses compagnons choisis et fidèles.

O mes très-chers frères, les héros du Yémen et ses hommes honorables et dignes, qui vous tenez fermement en première ligne des combats, appartenant à l’armée ou aux Comités populaires et à l’ensemble des fils de notre cher peuple yéménite ! O Yémen de la foi et de la sagesse, Yémen de la persévérance et de l’héroïsme, Yémen de la patience et de la détermination, Yémen de la grandeur et de la fierté, que la paix de Dieu soit sur vous, ainsi que Sa miséricorde et Ses bénédictions.

Je vous adresse mes félicitations pour la venue du mois sacré et béni de Ramadan.

O chers (combattants) honorables, persévérants et endurants dans la voie de Dieu le Très-Haut, et pour la défense de votre peuple chéri, de votre beau pays et de votre précieuse patrie qui se voit assaillie par les forces du mal et de la tyrannie, qui l’ont attaquée de toutes leurs forces et de toutes leurs capacités, de tous les maux et crimes dont ils sont capables, avec à leur tête les Etats-Unis et Israël, ainsi que la corne du diable [l’Arabie Saoudite ; un hadith du Prophète prédisait la naissance de la corne du diable dans le Najd, où est apparu le Wahhabisme], le cœur même de l’hypocrisie, incarné dans le régime criminel saoudien, et le mouvement des mercenaires et des agents étrangers d’entre les traîtres et les criminels, qui n’ont ni religion, ni patrie, ni humanité. Ils se sont ralliés à l’agresseur criminel de leur pays et de leur peuple, cet agresseur qui perpètre les crimes les plus vils et les plus atroces contre ce peuple, et qui tue des centaines d’enfants, de femmes, d’adultes et de jeunes, et détruit l’ensemble du pays et tout ce qu’il contient de nécessaire à la vie, avec l’imposition d’un état de siège sans précédent dans tout le monde arabe, bien plus impitoyable que le siège imposé par les criminels israéliens à la bande de Gaza et au peuple de Palestine.

C’est pourquoi vous devez vous sentir, ô mes très-chers, très fiers et honorés, et considérer comme une gloire, une faveur et une dignité suffisante de faire face aux pires criminels qui soient, comme en témoignent leurs crimes les plus odieux et les plus atroces qui font honte à l’humanité, et de défendre un peuple musulman cher et opprimé dont le Prophète (paix et bénédictions de Dieu sur lui et sa famille) a attesté, de même que la réalité en atteste, de la foi, des nobles mœurs, et du fait qu’il compte parmi les peuples les plus dignes et les plus nobles.

Ce peuple opprimé contre lequel les forces du mal ont perpétré des crimes d’une injustice et d’une oppression telles qu’ils sont indescriptibles et indicibles, avec toute leur haine et toute leur arrogance qui les amène à mépriser tout ce qui est sacré et à bafouer toutes les valeurs humaines, et a dépassé par sa barbarie, sa tyrannie et ses crimes les bêtes sauvages et les monstres sous la bannière de Satan le maudit et l’étendard de l’oppression et de l’agression, que Dieu nous en préserve.

O mes très-chers et nobles frères, votre résistance fière et grandiose dans toutes les arènes et champs de bataille, sur le front intérieur, dans la lutte contre les agents de l’ennemi et les mercenaires qui ont vendu leur âme, leur pays et leur peuple, leur religion et leur bas-monde à l’agresseur criminel étranger, et sur les fronts à la frontière, dans la lutte directe contre les forces de la corne du diable et tous les agresseurs criminels qui les soutiennent, est véritablement un jihad sacré sur la voie de Dieu le Très-Haut et au secours des opprimés d’entre Ses serviteurs. Et sans votre résistance, les forces du mal et du crime des Etats-Unis, d’Israël et d’Al-Qaïda, ainsi que les mercenaires et agents de l’ennemi, auraient réussi à occuper le pays et à en prendre totalement le contrôle, et ils auraient alors pu perpétrer tout ce qu’ils veulent à l’encontre du noble peuple yéménite, en fait de crimes, de génocide, et de massacres, de viol des sanctités et de l’honneur, de mainmise sur le territoire et de pillage des biens.

Ils ont révélé, par leurs déclarations et les actes qu’ils ont perpétrés, qu’ils sont les plus viles des créatures de Dieu, et les plus malfaisants de Ses serviteurs, et qu’ils n’hésiteront devant aucun crime, si grand et atroce qu’il fût, sauf si nous leur faisons face et que nous les empêchons de les perpétrer. C’est pour cela que personne ne peut concevoir ce qu’ils feront s’ils parviennent à réaliser leurs objectifs diaboliques, ni l’étendue de leur haine, de leur arrogance, de leur barbarie et de leur tyrannie, ni l’oppression, l’humiliation, la domination, l’asservissement, le déshonneur et les maux qu’ils voulaient infliger au Yémen et à son peuple, et Dieu est notre protecteur.

O hommes et héros du Yémen, ô hommes nobles et libres du Yémen, ô hommes fiers et fidèles, vous êtes bénis par l’honneur et la grâce de la proximité avec Dieu par le jihad sur Sa voie, avec toutes les bénédictions et récompenses grandioses qu’il entraîne. Dieu le Très-Haut a dit : « Dieu aime ceux qui combattent pour Sa Cause en ordre serré, tel un édifice compact. » (Coran, 61, 4). Et le Très-Haut a dit : « Dieu a réservé un rang infiniment supérieur aux combattants, ainsi qu’une récompense sans limite. / Dieu les élèvera de plusieurs degrés auprès de Lui et leur accordera pardon et miséricorde. Dieu est Clément et Miséricordieux. » (Coran, 4, 95-96). Et le Très-Haut a dit : « Que ceux qui veulent sacrifier la vie d’ici-bas à la vie future combattent au service du Seigneur ! À ceux qui combattent pour la Cause de Dieu, qu’ils se fassent tuer ou qu’ils soient vainqueurs, Nous accorderons une immense récompense. » (Coran, 4, 74).

Vous êtes bénis par l’honneur de la fidélité envers votre très-cher peuple opprimé, et vous êtes véritablement dans la situation des fidèles à l’heure de l’épreuve à laquelle sont distingués les fidèles des traîtres, les véridiques des menteurs, les agents de l’ennemi des patriotes authentiques. Et grâce à votre fidélité pour votre peuple, les espoirs de ses ennemis visant à le vaincre et à le soumettre ont été déçus. Vous êtes bénis par votre noble défense de nos sanctités et de notre honneur. Et n’eût été votre fidélité et la persévérance, la résistance et la fierté dont Dieu vous a dotés, n’eût été votre patience, votre honneur et votre grandeur, le Yémen serait dans la même situation que Mossul et Al-Anbar, où les femmes sont capturées et leur honneur violé.

Et vous êtes bénis par votre protection de notre territoire et de nos biens, et par votre résistance et votre gloire, et votre présence active sur tous les terrains, grâce auxquelles le Yémen a toujours été, est, et ne cessera jamais d’être le cimetière des envahisseurs, la mort des agents de l’ennemi et des traîtres, et le bâton qui brisera l’échine des criminels sanguinaires et des tyrans arrogants.

Et sachez bien que vous êtes sur le front du bien contre le mal, de la défense légitime face à l’agression illégale, le front de l’humanité face aux forces barbares du mal, le front de la noblesse et de la fidélité face au collaborationnisme et à la trahison, et le front de la foi face à l’hypocrisie.

Vous êtes le Yémen de la foi, le Yémen des Aws et des Khazraj [tribus qui ont soutenu le Prophète face aux Mecquois], le Yémen de ‘Ammar [b. Yasir, compagnon du Prophète] et de [Malik Al-] ‘Ashtar [compagnon et chef militaire de l’Imam Ali], le Yémen de l’humanité, le Yémen des bonnes mœurs, le Yémen de la civilisation, le Yémen de la dignité, le Yémen de la gloire, le Yémen de la magnanimité, le Yémen de la persévérance face à la corne de Satan et le cœur de l’hypocrisie [l’Arabie Saoudite], qui est une marionnette d’Israël et un esclave bon marché des Etats-Unis.

Le front de l’agression, avec à sa tête les Etats-Unis, le Grand Satan, qui ont noirci les pages de l’humanité par leurs crimes dans le monde entier où ils ont répandu la mort, la destruction et le pillage, jusqu’à la violation de l’honneur et l’atteinte à la dignité humaine, le symbole du mal et de la tyrannie qu’ils incarnent par tout ce qu’ils ont perpétré dans tous les coins de la Terre, d’Hiroshima au Vietnam, en passant par l’Irak et bien d’autres pays de la Terre, et ses actions à la [prison d’] Abu Ghraïb, à Guantanamo et dans bien d’autres lieux qu’on pourrait longuement évoquer.

Et Israël, une entité criminelle fondée dès l’origine sur la barbarie, la tyrannie et le pillage, et dont est apparu le rôle dans cette agression, côte à côte avec la corne du diable, lorsqu’il a considéré cette agression comme allant dans le sens de ses intérêts, et l’a encouragée, lui apportant son aide, son soutien et sa bénédiction, puis il y a œuvré et participé comme cela a été découvert et révélé, le rôle d’Israël ayant cessé d’être secret et caché.

Puis la corne du diable [l’Arabie Saoudite], qui est au service des deux plus grands criminels au monde, l’Amérique et Israël, une marionnette docile et malléable entre leurs mains qui a révélé sa malfaisance et manifesté sa cruauté et sa barbarie par ses crimes atroces. Elle n’a pas hésité à violer tous les principes de la morale et de l’humanité en ciblant les enfants et les femmes, et elle n’a nullement respecté les droits des civils, mais s’est empressé de détruire les récoltes et le bétail, et a œuvré en vue d’infliger des souffrances à tous les enfants du pays, dans toutes les villes et villages. Les réservoirs d’eau et les greniers et dépôts de stocks alimentaires, les stations d’essence, les hôpitaux, les mosquées, les écoles, les aéroports et les ports, les routes et les ponts, les quartiers résidentiels et les villages ruraux, les structures économiques, tout cela a été ciblé par ses bombes et ses missiles, car ils veulent nuire à tous les Yéménites du pays, et s’efforcent de faire souffrir tout le monde. De même, ils imposent un siège impitoyable et injuste qui s’efforce de démultiplier les souffrances endurées, et ils ont révélé, par leur atrocité sans précédent, leur nature véritable de criminels monstrueux, étrangers à l’humanité.

O nobles et chers (résistants), le combat que vous menez aujourd’hui est un combat pour l’indépendance et pour la liberté, face à ceux qui veulent occuper le pays et asservir son peuple. C’est un combat pour la dignité et pour l’honneur, face à ceux qui veulent avilir et humilier un peuple musulman. Et c’est un combat décisif pour notre avenir et notre histoire : votre victoire poserait les fondations d’un avenir véritable pour votre pays et pour la liberté de votre peuple, et la protection de sa dignité et de son indépendance, de son territoire et de son honneur, et votre défaite, que Dieu nous en préserve, poserait les fondations d’un asservissement aux plus viles des créatures de Dieu, à une humiliation sans précédent, et à des maux qui n’ont pas leur égal, de la part de ces criminels malfaisants qui représentent un danger pour l’humanité toute entière.

C’est pourquoi vous devez persévérer dans votre résistance, votre héroïsme et votre grande ténacité, par lesquels vous avez présenté l’image la plus éclatante de la foi, des mœurs, de la noblesse et de la fierté des Yéménites et de la résistance des croyants. Continuez à faire obstacle aux forces criminelles, qu’il s’agisse des forces de la trahison et de la collaboration à l’intérieur, ou des forces de la corne du diable aux frontières du pays. Demandez l’assistance de Dieu, qui est Le Meilleur des Assistants, le Puissant et le Noble.

Il a dit, Gloire à Lui : « Toute autorisation de se défendre est donnée aux victimes d’une agression, ceux qui ont été injustement opprimés, et Dieu a tout pouvoir pour les secourir. » (Coran, 22, 39). Comptez sur Lui, car Il est un Allié et un Secours Suffisant. Et Il a dit : « Dieu suffira à quiconque s’en remet à Lui. » (Coran, 65, 3). Ayez confiance en Son Secours, car Il a dit : « Si Dieu vient à votre secours, nul ne pourra vous vaincre. » (Coran, 3, 160). Ne craignez pas les forces de la tyrannie et du crime, la corne du diable, car « En vérité, les stratagèmes de Satan sont des plus fragiles. » (Coran, 4, 76). Il vous suffit de vous en tenir à l’engagement de Dieu par l’endurance, comme Il a déclaré, Gloire à Lui : « Ô vous qui croyez ! Lorsque vous êtes en face d’une armée ennemie, soyez fermes et invoquez sans cesse le Nom de votre Seigneur afin de connaître le succès. » (Coran, 8, 45). Et entraidez-vous mutuellement, comme l’a enjoint Dieu le Très-Haut : « Soyez solidaires dans la charité et la piété. » (Coran, 5, 2). Et l’une des principales applications de ce verset est l’union et la résistance face aux forces de l’agression et du crime. Et méfiez-vous des discordes, conformément à l’injonction du Très-Haut : « Ne vous livrez pas entre vous à des disputes qui nuiraient à votre union et compromettraient vos chances de succès. » (Coran, 8, 46). Et c’est une injonction suffisante contre la discorde que de savoir qu’il s’agit d’un acte de désobéissance envers Dieu le Très-Haut, et d’une cause de faiblesse et de défaite, donc faites très attention à ne pas y céder. Et dans votre assistance mutuelle, votre camaraderie et votre fraternité d’armes, soyez tels un édifice compact : « Dieu aime ceux qui combattent pour Sa Cause en ordre serré, tel un édifice compact. » (Coran, 61, 4). Et endurez avec patience tous les fardeaux et les difficultés, car la promesse de Dieu et Sa bonne nouvelle sont pour les patients, comme le dit Le Très-Haut : « Annonce une heureuse issue à ceux qui endurent avec patience. » (Coran, 2, 156). Et le Très-Haut a dit : « Dieu est avec ceux qui font preuve de patience. » (Coran, 8, 46). Et le Très-Haut a dit : « Dieu aime les gens persévérants. » (Coran, 3, 146). Et par la patience, l’endurance et en plaçant sa confiance en Dieu, par la persévérance et la sincérité, la victoire sera pour vous, et « Sachez que Dieu est votre Allié, quel excellent Allié et quel excellent Protecteur ! » (Coran, 8, 40)

Je demande à Dieu d’accorder la Miséricorde, la Gloire et l’Immortalité aux martyrs, la guérison aux blessés et le salut aux prisonniers, et de vous accorder une grande victoire et un succès éclatant dans tous les fronts et sur tous les terrains, et de déverser les maux sur les agresseurs, les tyrans arrogants et oppresseurs.

Je vous adresse tout mon amour, toute mon affection et toute mon estime, et je prie Dieu pour vous sans cesse nuit et jour.

Que la paix de Dieu soit sur vous, ainsi que Sa miséricorde et Ses bénédictions.

By Sayed 7asan (http://www.sayed7asan.blogspot.com)

Translated from French by Jenny Bright

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s